Pour une demande d'information, pour acheter une image en tirage d'art limité, une première approche, un planning, une déclaration d'amour, merci de me contacter par téléphone, par email ou par le formulaire contact. Edouard de Francisci - A propos

Bonjour à tous,

Tout d'abord, merci de votre visite !!

Né en France, d'origine sicilienne, je suis un passionné de photo depuis tout jeune, une forme d'expression qui comblait ma curiosité des choses, des lieux et des gens. A la fin de mon adolescence, j'ai squatté durant quelques années le rayon photo de la bibliothèque de Saint-Etienne. A cette époque, seuls une poignée de grands photographes étaient édités. Dans le rayon classé par ordre alphabétique, j'ai pu m'évader dans des univers noir et blanc et couleur, des images tristes pour réfléchir, de paysages sublimes pour rêver, des images de guerres, de famines, de camps de migrants pour apprendre, des images d'animaux, ... Elles avaient pour auteurs Yann Arthus-Bertrand (qui m'a fait voyager), Robert Doisneau (pour des promenades dans les rues de Paris ou ailleurs), Henri Cartier-Bresson (pour la comtemplation), Robet Capa (pour le terrain d'actualité), Andy Warhol (pour sa créativité et sa provocation), Helmut Newton (qui m'a fait découvrir la beauté sublime des femmes), David Hamilton (forme d'initiation à l'érotisme), Peter Lindbergh, Raymond Depardon, Sebastio Salgaldo (qui a aigusé ma sensibilité), Sabine Weiss (pour l'humanisme), ... Pour moi, c'était un peu l'instagram d'aujourd'hui, la seule différente est qu'il faut mouiller l'index. 

La tête pleine d'images, à la fin de mon adolescence, je m'achète un argentique, le fameux Canon AE1 et le matériel pour développer dans la salle de bains de mes parents. Je découvre la magie de regarder, cadrer, faire une planche contact de photos déjà oubliées, puis le tirage, puis les bains. Mes amies se prêtent facilement devant mon objectif, je fais beaucoup de noir et blanc, alors je les maquille avec du rouge à lèvre noir, je mets leurs paumettes au rouge bordeaux...quelques beaux portraits dans le lot ! L'ancêtre du selfie !
Je troque mon Canon AE1 + quelques billets à la Fnac contre un magnifique Canon EOS 1000 avec 3 objectifs...grosse erreur, la facilité des modes automatiques m'ennuient, je prends de moins en moins de photos, la mode est aux objectifs / zoom de 15 cm et 1 kilo, un vrai concours de celui qui a le plus gros phallus. Je deviens au fil du temps un photographe lambda qui fixe uniquement mes enfants, les vacances, les monuments et autres conneries. 

Après une quinzaine d'années au placard, je troque à nouveau mon boitier contre un boitier reflex, un Nikon D5000 qui me redonne goût à la photo, le fait de cadrer, de voir immédiatement ce qu'on a pris, de pouvoir le modifier, l'enregistrer et le classer dans un fichier. il ne me manque qu'une chose : du temps. Mes jobs d'entrepreneur, de cadre ++, des déplacements, une vie de réunions et une vie de famille (2 enfants) à vivre ont raison de ma passion. 

Les enfants grandissent, la vie évolue, je fonce de plus en plus souvent à Cadaqués, patrie de Mr Dali, joli petit village aux maisons blanches, entre un parc maritime et un parc terrestre du Cap de Creus. Les grands peintres et artistes de ce monde sont d'accord avec moi, Picasso, Dali, ... la lumière est magnifique, changeante, toujours belle en toute saison, à toute heure de la journée. En courant, en marchant ... je découvre les criques, les rochers, le blanc des maisons, les couleurs des portes, les gens, ... bref terrain idéal pour reprendre des photos. 

A quelques encablures de Cadaques, il y a Port LLigat, une jolie crique où Dali et sa muse Gala ont vécu 40 ans. Un quai, 3 ou 4 bateaux de pêche colorés, une bache, des tables, ... prendre des photos c'est bien, mais avoir un projet photo c'est le must. Je propose à un ami pêcheur de faire un reportage photo sur "les derniers pêcheurs de cadaques", vous trouverez ci-dessous le mail adressé à son attention :
 

Depuis quelques temps, j’ai une forte envie crescendo de produire un reportage photo (web ? livre ? revue ? blog ? …) .
L’envie était très forte mais les thèmes difficiles à trouver.
Puis, j’ai eu quelques lumières, et j’ai procédé par élimination. Au final, un reportage photo sur les pêcheurs de Cadaques avec texte synthétique à retenue toute mon attention et ma motivation.
Pourquoi ? Milles raisons, mais je t’en livres quelques-unes :
- La baie de Port LLigatt, une des plus jolie baie d’Espagne, sa lumière incroyable, le fief de Dali et Gala, ma terre de cœur, …
- Le petit port de pêcheurs de Port Lligatt, un quai très colorés et un foulli évident
- Le paradoxe incroyable, hors du temps entre les quelques barques de pêcheurs de Cadaques et les gros ports de pêches avec tous ces gros chalutiers embarquant toutes les technologies à bord avec quota de pêches et toutes les réglementations
- L’ambiance de ce petit port, un mélange de pêcheurs qui bossent et des touristes avec des shorts pastels et polos bien propres le ticket en main de la visite de la maison de Dali et Gala
- Le parc Maritim de Cap de Creus, sauvage, puissant, unique, ses couleurs changeantes
- Les diners « poissonneux » au clair de lune que vous proposés aux groupes de touristes ou locaux, qui ferait baver 98 % de la population mondiale (2 % de vegan)
- Vos petites barques colorées d’un autre temps, les gueules burinées par le soleil et le sel des pêcheurs de Cadaques
- Identifiés chaque pêcheurs avec photos sur le quai, en mer, à l’aube, à la tombée de la nuit, au soleil trop lumineux, tirant les filets et relevant les casiers, réparés les filets et les barques
- Une interview des pêcheurs avec un questionnaire de Proust, j’imagine les réponses toutes différentes de gens qui vivent sur l’eau ou à quelques mètres une vie durant, la mer point de réflexion obligé
- Vos galères, vos joies, …
- Le petit port, la baie, votre quai où vous semblez tous heureux et soudés
- Laisser une trace indélébile dans le temps de votre métier, états d’esprit et de votre lieu
- …
Si tu trouves que l’idée est bonne, alors je solliciterai ton aide bienveillante, sinon pas de soucis, amis comme avant.

Bien à toi !!


Edouard

 

Sa réponse tombe quelques jours après : les pêcheurs sont d'accord !!!!!!
Le reportage est en cours depuis 1 an, il faudra patienter encore une petite année pour voir le résultat, je suis impatient mais je veux faire les choses bien !

Mon ami Fabien, boss d'un joli restaurant à Cadaqués doté d'un grand patio entres les murs me propose de faire une exposition durant le festival international de photo In Cadaques du 12 septembre au 20 octobre. 

Invité par les organisateurs du 3 ème Festival International Photo In Cadaqués, j'ai eu l'occassion d'échanger avec tous les photographes lors de mon vernissage. 

PS : toutes mes photos sont à vendre. Si vous avez de la tune et que vous aimez mon travail, ne pas hésiter. Bien à vous !!!
  

Top